Les partages d'une blogueuse qui aime tester, se maquiller, s'habiller et cuisiner !

Les partages d'une blogueuse qui aime tester, se maquiller, s'habiller et cuisiner !

samedi 30 janvier 2016

Vis ma vie de radin

Aujourd'hui je vous propose de vivre ma vie de radin qui ne met que des échantillons. 

Cet article est promis sans coupure pub et beaucoup de suspense.

Tout a commencé en octobre 2015. A l'occasion d'un départ au Portugal en voyageant léger, ma préparatrice en pharmacie m'a proposé quelques échantillons de shampoing afin de passer le check point sans laisser un flacon de plus de 50 ml dans la poubelle.
En rentrant, j'ai fait le point sur mes échantillons et là j'ai réalisé une chose. A chaque fois on me donne des échantillons, je les mets de côté et je les oublie.
Sauf que là, j'en étais à un vanity complet. Il était temps que je m'en serve.

Honnêtement, ceux de parfum, en sachet, je n'aime pas les mettre, je les mets de côté sans me résoudre à les jeter, j'ai le sentiment de gâcher.

J'ai donc entamé chaque jour un soin différent -sur une durée de 2 à 3 jours en fonction de la contenance- pendant un mois en rassemblant les crèmes de la même famille.

J'ai ainsi terminé des échantillons de crèmes que je possédais déjà -Yves Rocher soin matifiant de la gamme « Sebo Vegetal » – dont je vous ai déjà parlé dans un article.
Je vous passe les produits peu flatteurs que les vendeuses en cosmétique me donnent parfois : j'ai reçu quatre échantillons pour lisser les rides chez Yves Rocher – je les ai utilisé mais sans y attacher de l'importance, #jenesuispasunsharpei

J'ai toutefois découvert d'autres produits pharmaceutiques adaptés à mes besoins.
Tout d'abord chez Uriage, j'ai pu tester un flacon de 3ml « Hyseac Mat' » et dans la même gamme «  Hyseac K18 » : Deux crèmes pour affiner les pores de la peau et le bilan était plutôt positif car l'odeur n'était pas rebutante. L'un avait plus un effet crème, l'autre effet gel -dans l'ordre dans lequel je les ai cité-.


Ma peau ayant changé d'allégeance – je vous recommande la lecture de l'article du même nom- la préparatrice en pharmacie a glissé dans mes échantillons un soin de chez Biotherm « Aquasource » pour peau sèche avec la promesse d'une hydratation de 48h -n'exagérons rien, on se lave déjà au bout de 12 heures ou 24 h grand max donc impossible de vérifier à moins de se la jouer gros crado-.
Je suis agréablement surprise par la texture douce et l'odeur aussi parfumée proche des senteurs florales printanières. Le prix de la crème à l'achat est tout de même à penser à deux fois : Comptez 40 euros – je n'aime pas les pseudos centimes, donc j'arrondis à l'entier supérieur – 39,15 euros sur le site de la marque- pour un pot de 50 ml.


La bonne surprise est venue d'ailleurs : la marque Bio Beauté by Nuxe. Je crois que j'ai trouvé ma nouvelle maison beauté référence. Vous avez compris dans les articles précédents que j'ai commencé le flacon en 75 ml de la « Crème prodigieuse » de Nuxe. J'ai fait la connaissance avant elle des échantillons de Bio Beauté « Flash Perfection » un sérum embellisseur à l'extrait de pépins de poire anti-oxydants et « l'émulsion lissante hydratante 24h » aux cellules de clémentines.
Ce sont de véritables découvertes.

De savoir que la marque utilise de nombreuses composantes issues de l'agriculture biologique est un plus. Le mot « bio » est forcément accrocheur. Ce qui me rassure moins ce sont tous ces mots en anglais au dos du sachet ou du pot quand vous l'avez en grand format. Prenons un exemple : le « Benzyl Alcohol » : qu'est ce que c'est ? Un solvant, un conservateur. Pas très rassurant en première lecture.
D'ailleurs, si vous souhaitez un article « Sherlock Holmes regarde les étiquettes de cosmétique à la loupe » dites-le moi en commentaire.

Revenons donc à ces produits Bio beauté. Les odeurs fruitées certes protégées par des conservateurs sont au top. J'ai une préférence pour l'effet « clémentine » le matin -ça me permet de me rappeler que je dois me presser - #blaguedemerde.
J'ai d'ailleurs pu tester ces échantillons sur une semaine complète chacune grâce à plusieurs exemplaires.

Maintenant j'aimerais faire le point sur les atouts et contraintes d'utiliser des échantillons.

Ce sont des exemplaires que l'on peut emporter partout, ils nous permettent de nous faire un avis sur des produits avant de les acheter et ils surtout -pour la grosse radine que je suis - sont gratuits !

C'est le cas pour le gel nettoyant "Effaclar" du laboratoire La Roche Posay, qui a fait partie de mon vanity Vacances et qui est devenu mon produit quotidien car je l'ai acheté en grand format après avoir été convaincue par l'échantillon, en tube hyper hygiénique, de 15 ml.



Pourtant, des défauts sont à souligner : d'un point de vue pratique, ces échantillons sont souvent des sachets à déchirer, la crème doit très vite être utilisée, au contact de l'air libre, avec un emballage pas toujours facile à manipuler. Biotherm était le plus clean des quatre dont je vous ai parlé puisque c'est un mini tube de 5 ml. Puisque nous en avons en petite quantité d'ailleurs, le produit n'a pas le temps de prouver ses bienfaits sur notre peau. Un autre argument négatif vient se greffer à celui-ci : la peau change trop souvent d'échantillon, elle est donc malmenée et ce choix m'a été fatal puisque je pense qu'il a contribué à assécher le contour de mon nez et mon menton à l'issue de mon soin en institut.

Contrairement à ce que l'on peut entendre, il est nécessaire d'apporter une certaine stabilité à la peau. Si une crème vous convient, il ne faut pas en changer. Le précepte « La peau s'habitue à une crème, changez-en » n'est pas scientifiquement prouvé.  
Nous sommes des belles plantes et nous réagissons forcément au climat, aux soins que nous apportons à notre peau. -c'était la rubrique jardiland, pour plus de tutos plantes vertes, rendez-vous sur ma page facebook-.

Sur ces dernières notes d'humour, j'espère que mon analyse des échantillons et le retour que j'ai pu vous apporter, vous aura aidé.




mercredi 27 janvier 2016

Mes Top et Flop 2015

Me voici avec mon bilan 2015 sur des produits parmi tant d'autres qui ont retenu mon attention pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Laissez-moi vous donner mon avis le plus subjectif possible sur chacun des produits que j'ai sélectionné ci-dessous.


 Le meilleur pour la fin? Commençons donc par le Flop.
Niveau soin du visage et du corps:

J'ai testé un soin pour le visage acheté chez Sephora qui dit oui à la Carotte "Yes to" : j'ai adoré le packaging avec une pompe hyper hygiénique, la réduction pendant les soldes qui allait avec -ceci explique peut être cela- imaginé les vertus bronzantes à long terme de la carotte - oui c'était un rêve- mais l'odeur je ne l'ai pas imaginé hélas. INFECT. Je ne rachèterai pas. Je suis un peu tête brûlée mais en recherchant les infos sur le net, j'ai découvert sa soeur spécialisée pour ma peau "Yes to tomatoes" pour peaux mixtes à grasse. A tester. Un indice du manque de succès de ce produit: Guess what? il n'est plus commercialisé sur SEPHORA.fr.

 J'ai eu la fierté d'acheter en février dernier ma première crème Benefit pour la modique somme de quinze cent quatre vingt quinze francs - 30 euros (34 euros sans promotion). "Its Potent" m'a été conseillé par une vendeuse car je voulais un équivalent au premier produit anti-poche que j'avais eu en cadeau chez Estée Lauder  pour lequel il faut compter minimum 60 euros. 
Pour moi c'était déjà me couper un bras mais si la vendeuse en disait du bien! La crème a eu le mérite de vivre plus longtemps que sa date limite d'utilisation (6 mois). Je l'ai terminé en septembre dernier alternant alors avec "Puff Off" le matin. -mal m'en a pris peut être- . Je n'ai pas trouvé de vertus particulières à ce soin contour des yeux à part hydrater correctement le contour sans atténuer ma grisaille habituelle. L'odeur est neutre, ce qui était ma demande et pour cela la crème a tenu ses promesses. Je regrette une fois de plus le format en pot, trop bactéricide à mon goût et difficile à terminer à moins d'en perdre sous les ongles. Pour le packaging, il est évident que les 34 euros passent en grande partie dedans.

Niveau gel douche, j'essuie encore -produit toujours en cours d'utilisation, faut pas gâcher- une déception. Je dis STOP à l'arnaque. Le gel douche "Sparkling Blackberry" d'Yves Rocher qui ne dépose pas de paillettes sur la peau on en parle ou pas? Non parce qu'il sent certes très bon, mais ouvrir un flacon de ce format sous la douche c'est pas pratique et je cherche encore les paillettes! Impossible de vous retrouver le prix d'achat car c'est une édition limitée.

J'ai testé aussi deux crèmes pour le corps aux fruits noirs: l'une à la myrtille de Sephora avec un packaging pastel simple mais tout mignon et un pot de crème à la mûre sauvage d'Yves Rocher. Mon constat est le même: l'odeur était géniale mais niveau hydratation on repassera. J'étais très pressée de finir tube et pot (très vite terminés par ailleurs car pas assez hydratants)
Comptez 7,95 euros pour le format 190ml de Sephora (je l'ai eu en format de voyage -50ml)
Pour Yves Rocher c'était une série limitée de Noël 2014 -oui je suis en retard, mais j'ai fini ma collectionnite aigüe de crèmes pour le corps entamée avant bien entendu-. Comptez 9 euros pour un pot de 150 ml de ce type hors promotion. Celui de cette hiver était pas mal non plus mais je ne l'ai testé qu'en crème pour les mains - Vanille épicée.
Maquillage maintenant :
Aux soldes 2015, j'avais acheté le "Sublimeur de décolleté" d'Etam parce que je trouvais le packaging très mignon et pour tester l'effet là où il était censé agir -parce que je ne vois toujours rien venir comme ma soeur Anne-. On peut revenir aussi sur l'odeur nauséabonde du produit quand on l'ouvre pour la première fois. On lave l'éponge pour commencer et on se demande comment récupérer de la matière dans le fond de l’œuf avec un bloc teinté hyper compact. Comptez 12,90 euros sans promotion. Je l'ai acheté à moins 50%. Je cherche un plan B pour m'en servir. Une idée? Grosse frustration.
Parce que je ne brille pas allez de base, je me suis laissée tenter par un enlumineur très joli commercialisé en juin 2015 chez Yves Rocher. Je brille trop alors pour ne pas laisser les autres dans l'ombre, j'ai décidé de ne plus l'ouvrir - le produit je parle, vous emballez pas non plus-.
J'ai affiché l'anti-cernes Yves Rocher parmi les Flop en photographie mais je lui donne une deuxième chance quand je vois l'effet cadavérique qu"Accord Parfait" de l'Oréal Paris acheté trop vite à l'aéroport" me donne.

Donc le meilleur pour la fin, sous vos applaudissements:

Pour le soin visage, je suis ravie d'avoir acheté la gamme "Effaclar" de La Roche Posay en soin nettoyant visage car il remplace efficacement Bioderma - alors que je ne jurais que par cette gamme auparavant-. Comptez 8 euros les 200ml.

Pour voyager, j'ai aussi testé le nettoyant à la Fleur de Vigne de chez Caudalie. Il est tout de même plus cher au ml que La Roche Posay mais trouver un petit contenant dans mes marques est assez difficile. 


Pour me démaquiller, je n'utilise plus que des soins yeux biphasés, celui de Leclerc dans la gamme "Inell" est très bien et Yves Rocher encore mieux. Comptez 7,80 euros à l'achat pour 125 ml (les offres 1 acheté, 1 gratuit fonctionnent souvent sur ce produit).

Je ne présente pas la Gamme Cottage j'ai acheté trois parfums en été dernier: mon favori, au Caramel, un nouveau que j'ai adoré Menthe et Fraise et un dernier que j'ai fini il y a peu: Vanille et Coing. Comptez 5 euros le gel douche de 250 ml.

Pour le soin du regard, j'ai totalement craqué pour le soin "Puff Off" de Benefit à 30 euros les 5 ml tout de même et je cherche désespérément un DUPE. Si vous en avez un, je suis preneuse.

Niveau maquillage:
J'ai un coup de coeur pour mon blush "Flamingo club" d'Etam Beauty. Il met bien en valeur mon teint, même si je ne trouve pas normal qu'il se fasse la malle comme sur la photo ci-dessous. Comptez 7,90 euros même en période de soldes -sauf pour moi l'année dernière, LUCKY GIRL-. Kiko fait-il mieux? Une fois ce produit fini je me lance chez le concurrent italien.



En parlant de la marque italienne Kiko, j'ai acheté l'été dernier la base crème à paupières. Elle se suffit parfois à elle- même pour réveiller le regard. Effet paillettes discret mais garanti. Comptez 6,70 euros.


Voilà pour mes favoris et déceptions de l'année 2015, tout est relatif, certains produits sont depuis longtemps sur le marché. Donnez-moi votre avis sur vos coup de cœur et de gueule 2015 du côté de la beauté.

samedi 23 janvier 2016

Ma peau a changé d'allégeance


Ma peau fait des caprices : un soin en institut et patatra, je suis un animal en continuelle mue : ma peau est asséchée, déshydratée. Je ne sais pas quoi faire.

Vous vous souvenez de mon diagnostic : une peau mixte à grasse. Oh ça oui. Et le nouveau soin que l'on m'a offert à Noël était là pour me rappeler au bon souvenir. Soin anti-comédons. Cela avait le mérite d'être clair. Cette séance d'une heure et demi a eu un effet exfoliant, désincrustant.

J'ai reçu les bienfaits du thym, de laurier. J'étais un bœuf bourguignon en pleurs se faisant extorquer des informations pour le compte de l'Acné, une organisation mafieuse avec des bonnets rouges et blancs à sa solde.

J'en rigole mais j'ai souffert. A l'issue de ce soin où il faut envisager les bienfaits à long terme, ma peau était alors rouge au possible. J'ai dû attendre une après-midi et une nuit complète pour ne plus ressembler à gyrophare ambulant.

Ma peau en l'espace d'une semaine a changé d'allégeance. J'ai désormais le contour du nez et le menton qui pèlent comme si j'effectuais une mue perpétuelle.

Ou alors c'est parce que je suis proche des trente ans que des vingt.

Me voilà détentrice de crèmes déshydratantes. Un problème se pose à moi : une crème trop hydratante risque de me faire retomber dans mes travers séborrhéiques. Une crème matifiante ne comble que trop peu les irritations de mon nez. Je suis comme Boucle d'Or chez les Trois ours se brûlant les lèvres de la soupe trop chaude de Papa Ours et se plaignant d'un récipient trop froid de Maman Ours.

Je m'en suis rendue compte avec le pot tout mignon de l'Occitane et sa « Crème précieuse ».

J'ai reçu ce petit produit dans un coffret à Noël 2014 et il me tardait de l'essayer. La texture est très épaisse et vous connaissez maintenant mon désamour des pots de crème où l'on pioche dedans difficilement.
Un packaging simple mais mignon par sa petite taille, un pot impraticable pour mes ongles et mes manières sur l'hygiène, une texture trop épaisse qui a eu le mérite de me faire retrouver une peau mixte -toujours aussi brillante au niveau de la zone T et rougeaude à la fois-.
Si mon expérience est décevante avec la « Crème Précieuse » de l'Occitane j'espère me faire rapidement un autre avis sur les autres crèmes de la marque : celle à la Pivoine me fait de l’œil par exemple.

Je me rends compte que je ne vends pas du rêve dans cet article et pour autant je vous partage mon expérience des soins et crèmes à un moment de ma vie -tout de suite les grands mots- où je ne sais plus sur quel pied danser – sur les deux c'est mieux sinon on est pas stable-.
Mon teint n'est plus unifié. J'ai des petites imperfections qui sont arrivées sur les joues, dans le cou, des rougeurs autour du nez, sur le joues, des cernes sur lesquelles je fais de plus en plus de fixettes -bientôt un article battle me permettra de savoir si « Puff Off » de Benefit est indétrônable-. 

 
Je refuse de mettre du fond de teint pour aller travailler. Je me contente d'un enlumineur pour cacher mes cernes et les petits boutons. Je poudre enfin avec une terre de soleil pour avoir bonne mine, me maquille surtout les yeux et BASTA.
J'ai cinq minutes dans la salle de bain le matin à 7h.  Pour cela j'ai l'impression d'être un concurrent de Fort Boyard qui doit sortir avec la clé de la salle des coffres qui rétrécit!


Pour autant, une crème doit normalement tenir ses promesses. C'est la « Crème fraîche de beauté » de Nuxe qui m'a été offerte à ce Noël-ci. Elle sent bon la crème pour bébé et est légère à l'application. Je compte faire un bilan une fois que ce produit sera fini.



J'ai aussi repris l'utilisation de « Sebo Vegetal » d'Yves Rocher afin de resserrer les pores sur la zone T et je laisse la crème hydratante faire le reste sur les joues et le reste du visage.
Pour mes cernes j'applique actuellement le soin « Hydra Végétal » d'Yves Rocher. Dès que le tube sera fini, je ferai le point sur ses bienfaits. Sachez déjà qu'il ne procure pas l'effet frais du « Puff Off » de Benefit après application.

Quelques produits de ma routine visage et corps actuelle: le gel nettoyant visage Effaclar, le démaquillant biphasé d'Yves Rocher "Pure Bleuet" et la crème hydratante pour le corps "Tradition de Hammam" à l'huile d'Argan bio du Maroc par Yves Rocher dont je vous reparle très vite.


J'espère que mon avis sur les crèmes vous aura aidé et surtout n'hésitez pas à partager vos ressentis vis-à vis des produits que je cite. Deux avis valent mieux qu'un il paraît.