Les partages d'une blogueuse qui aime tester, se maquiller, s'habiller et cuisiner !

Les partages d'une blogueuse qui aime tester, se maquiller, s'habiller et cuisiner !

lundi 26 octobre 2015

La routine des vacances qui n'en est pas une.


C'est en direct d'un havre de paix ensoleillé que je vous livre ce que je mets dans mon vanity et ce qui constitue ma routine soin des vacances qui n'en ai pas une à moins de passer pour une blasée de la vie qui part en vacances tout le temps.

Je pars sur le même principe que celui d'une virée sur une île déserte. Je ne peux pas emporter ma salle de bain, ni mon dressing évoqué dans l'article précédent.

J'ai donc un bagage à main et un sachet type congélation pour stocker les produits ne dépassant pas les 100ml chacun et un litre au total. Autant vous dire qu'il faut faire des choix.



J'ai donc emmené avec le soutien logistique d'une préparatrice en pharmacie, quelques produits qui sont autorisés à l'aéroport -de Nice, deux minutes d'arrêt -Si vous avez vu la cité de la Peur autant de fois que vous maîtrisez les répliques, vous comprendrez.

Pour commencer une journée : je mets mes yeux, -autrement dit mes lentilles- parce que porter des lunettes depuis l'âge de 11 ans c'était plus possible- le cap de la fac m'a permis d'y voir plus clair et d'être plus désirable.
Aujourd'hui je me marre quand je vois les jeunes filles qui osent les grosses montures, quand, à leur âge je faisais tout pour camoufler ce handicap visuel – sans grand succès, j'avais limite un post-it sur le front avec écrit intello- sans avoir la classe d'Emma Watson. -Sortez les mouchoirs petit Calimero sort de sa coquille- ou pas-.

Donc pour en revenir à mes moutons, -enfin mes yeux- je ne peux partir en voyage sans produit pour lentilles -comptez déjà 50 ml à 90ml selon les marques.

Une fois les yeux bien ouverts je passe à la douche. Je remercie Yves Rocher pour tous les contenants de voyage qu'ils proposent en cadeau ou à l'achat aux clientes car c'est hyper pratique. Pour notre escapade au Portugal j'ai emmené le parfum « Pomme Délice » . Pour le coffret « Pomme Délice » avec le petit format, un savon et un gel douche grand format comptez 12 euros sur le site.



Là je constate avec l'écriture de cet article, que la lotion hydratante qui suit le séchage serviette a été oubliée. Mais normal je n'avais aucun contenant inférieur à 100 ml. Heureusement que notre lieu d'hébergement nous laisse des échantillons de « body lotion ».

Bon après la vidéo de Cyprien sur le corps, je suis ravie de constater qu'on parle enfin de sudation, transpiration à cœur ouvert. Oui, je mets du déodorant dans ma routine des vacances. C'est pas le cas de tout le monde sur Youtube ou alors ils ont honte d'utiliser le fraîcheur Narta.

Bon ici j'ai commis la plus grosse bourde de mon existence -non je plaisante-. J'ai acheté chez Carrefour le déodorant bille le moins cher -en dehors des marques Repères ou discount- c'est à dire le Nectar of Nature de chez Cosmétiques Paris. Il sent bon la papaye -quoique je ne sache pas réellement à quoi corresponde l'odeur de papaye-. Bref il sent l'exotisme, et au soleil, un peu d'exotisme ça fait du bien. Sauf qu'il contient du sel d'aluminium. J'ai pensé au prix, aux millilitres mais pas à la composition. ERREUR DE DEBUTANTE – Dammit-. D'ordinaire, je choisi un déodorant à la pierre d'alun ou sans sel d'aluminium, pour lequel je compte autour de 3 euros l'achat du contenant de 50 ml. Et là j'ai cédé au petit prix, moins de 2 euros pour un produit bourré d'éléments de synthèse.



Une fois habillée et avant de petit déjeuner je nettoie mon visage avec une nouvelle lotion dont je vous dirai des nouvelles dans un article dévoué «  produits finis je rachète ou pas ». Elle m'a été proposée en pharmacie. Caudalie dispose d'une gamme de mousse nettoyante à 50 ml. Elle est au parfum « Fleur de Vigne ». Comptez 6, 70 euros pour la pompe rechargeable dans ce format. Un peu onéreux à mon goût mais je sais que je pourrai la réutiliser avec mes produits nettoyants pour les prochains séjours.



Je n'ai pas emmené de bombe hydratante type Avène car j'ai oublié tout simplement. J'en profite pour remercier Beauty Licieuse d'avoir évoqué la nécessité d'une hydratation de la peau post eau micellaire et rinçage à l'eau du robinet souvent calcaire. Ma peau est moins sèche désormais.

Pour le contour des yeux, j'utilise depuis mars le produit Pull OFF de chez Benefit, -sous couvert du craquage pour le packaging en forme de fer à repasser évoqué dans l'article précédent qui ne fait que 10 ml et donc un mini produit top à emmener mais qui coûte cher je vous l'accorde -30 euros-. Je l'ai d'ailleurs détaillé dans ma routine visage en juillet ou août. Je vous propose un point rapide sur le produit ici. Je l'adore, il laisse une sensation de fraîcheur sous les yeux surtout quand on est mal réveillé et qu'on doit prendre la route pour travailler à 7h du matin. Je profite à chaque fois des promos Sephora à -25 % minimum pour acheter ce type de produits.



Pour la zone T et les joues j'applique la crème Zéro défaut -qui en laisse échapper tout de même sur ma peau, c'est pas faute de manger équilibrer, le stress sans doute ?- de la gamme « Sebo Vegetal » d'Yves Rocher pour peaux mixtes à grasses. Elle fait 50 ml mais le pot est en verre ce qui ne me rassurait pas du tout pour le transport mais le prix est abordable : comptez 12 euros hors promo sur le site ou en magasin.



Une fois le petit déj englouti, je remonte me brosser les dents, et là tout va bien les dentifrices ont des contenants en moyenne de 75ml. Je vous passe la marque qui n'est pas importante. D'ailleurs dans les routines, je souris quand je me rends compte que peu de Youtubeuses vous parlent de leur étape dentifrice. C'est pas mignon une gencive ? Bon ok je sors.

Je finis par me nettoyer le contour des lèvres avec un coton et l'eau micellaire Bioderma -quel gâchis pour ce rituel me direz vous.-

Je me sers surtout de cette eau le soir pour nettoyer les pores de la peau. Bioderma a eu la bonne idée de proposer des contenants de 50 ml pour sa gamme peaux mixtes à grasses et peaux sensibles. Comptez neuf euros en parapharmacie pour ce produit qui n'est hélas pas rechargeable. D'ordinaire je me nettoie à l'eau micellaire pour peaux mixtes à grasse mais comme je constate que ma peau est sèche actuellement j'ai opté pour le soin peau sensibles.



Le soir, même si pendant ce séjour j'ai décidé de ne pas me maquiller et laisser ma peau reposer, j'ai emmené un démaquillant biphasé Pur Bleuet toujours de chez Yves Rocher. Il ne faut pas se fier au packaging du produit posté pour l'article car je transvase souvent mes produits favoris dans des petits contenants ayant la même fonction pour partir en weekend ou en vacances. Comptez 7,80 euros pour le contenant de 125 ml en magasin.



Pour remplacer Pull OFF le soir, j'applique It's Potent toujours de chez Benefit. J'en ai déjà parlé dans ma routine soin. J'en profite pour faire un bilan ici. Ce soin est très hydratant mais je préfère la sensation du Pull OFF sur mes yeux le matin. Surtout en sachant qu'il coûte 34 euros pour 14g.



Et c'est déjà fini pour ma routine.

Par soucis d'aller à l'essentiel dans la valise j'en ai oublié le shampoing, mon masque et le démêlant car de toute façon je n'ai aucun équivalent inférieur à 100 ml. En pharmacie on m'a laissé avec gentillesse des échantillons de Klorane B à la quinine et de Bio Beauté à l'extrait de Verveine et de Coco que j'aime beaucoup. J'ai réussi ce matin à me démêler les cheveux sans trop de difficulté malgré l'absence de mes soins habituels. Si vous souhaitez les connaître, je vous renvoie d'ailleurs à ma routine capillaire intitulée « Routine capillotractée ».

Pour partager vos contenants sympas à moins de 100ml laissez donc vos références dans les commentaires, je les testerai avec plaisir s'ils correspondent à mon type de peau bien sûr.

N'oubliez pas si vous êtes en couple de penser au déodorant de Mr, sa crème hydratante s'il en a une et un shampoing différent du votre si vous n'avez pas besoin de pallier à une chute de cheveux.

samedi 24 octobre 2015

Chroniques d'une serial shoppeuse

Tout a commencé avec ma vie active. Avant je ne dépensais que pour me nourrir -sortez les mouchoirs- et ne chantait pas tout l'été pour être forte dépourvue quand la bise fut venue -les affables s'abstenir de lire- et j'ai fini par gagner ma vie avec un salaire moyen d'un Français par mois et garantit pendant 40 ans – youpi- 42 ans- bande de rabat-joie.

Et là c'est le drame. J'avais déjà une passion pour les vêtements lors des séances shopping avec Maman, qui s'est développée exponentiellement au point qu'aujourd'hui mes placards saturent. Il faut dire que cette évolution en mode sérial shoppeuse a été associée d'une affirmation en temps que salariée, donc adulte, donc femme et donc relooking -sans participation de Christina Cordula-. 

Exit les jeans et tee shirt à message confortables. J'ose depuis la jupe moulante -on a pas dit ras-la moule comme les prostiputes-, la veste tailleur, je mets en valeur ma taille, je porte des talons hauts et des colliers sautoirs.

Si cela pouvait s'arrêter là on dirait c'est bon elle est comme tout le monde. Mais NANNNNNNNN. Je n'ai pas réussi à m'arrêter car j'ai découvert dans le même temps, ce monde merveilleux de Youtube.
Ces filles qui vous vendent du rêve, des produits qu'elles achètent ou ont en cadeau et qui coûtent parfois un bras. On aurait pas pensé mettre autant avant, dans du maquillage ou une crème gommante au jojoba pastèque-  parce que le packaging est trop mignon et qu'il y a des pandas dessus et quand on sent le flacon on pense immédiatement à la saveur des croustillons émanant de la foire du coin-.
J'en fait de trop ? À peine !

Voici en image mon dressing et ma coiffeuse pour vous donner une idée des dégâts causés par ces achats sur mon porte monnaie. On va estimer que cela s'étale sur deux ans et que je tiens solidement mes comptes -si ma conseillère passe par là, no PANIC je gère à mort- mais bon sang -je fais une introspection de malade ici- qu'est ce qui m'a pris ?






J'ai des vernis pour lesquels j'ai pas assez de doigts pour tous les mettre ; des doublons de mascara, de terre de soleil, de fards à paupières, de palettes de fard, … achetés sous couvert d'une promo, d'une box avec livraison offerte, d'un pousse à l'achat sur Youtube parce que Ginette a dit qu'il était top, parce que toutes les photos Instagram sont focalisées dessus pour les fêtes de Noël.



Je crois que j'ai touché le fond à Noël dernier justement et aux soldes de Janvier, quand j'ai commencé ce blog. J'ai eu ma coiffeuse à Noël qui s'avère trop petite pour stocker les produits et en profiter pour se maquiller.

Je veux être belle, être à la page et je dépense.

Où est venu le déclic de me dire, STOP à l'acharnement compulsif ? Sans doute parce que je ne peux plus m'orienter dans ce sens. Je n'ai pas décidé de me laisser aller pour autant et porter des Crocs aux pieds et une casquette ventilateur comme dirait Florence.

Non j'ai juste choisi d'orienter mes besoins avec le temps. Un peu de fringues mises à jour avec les saisons, des ventes de vêtements trop petits ou démodés à mon goût, -inabouties sur le Bon Coin -que les gens sont radins !- et du maquillage à liquider avant de racheter.

Et puis la véritable raison c'est que la Mlle sérial shoppeuse dans deux ans va devenir Mme aux yeux de la loi pour ne pas être dépourvue d'amour et j'en suis forte aise. Je m'en vais danser maintenant.

Si toi aussi tu as été victime de ce serial embrigradement de la force obscure de ton porte monnaie raconte tout dans les commentaires :)


vendredi 23 octobre 2015

Les ongles, une passion retrouvée


Je voulais dans cet article vous partager deux coups de cœur en matière de manucure.
Pour les rouennaises et environnaises je vous présente un salon tout beau tout neuf d'une amie dont c'est le métier.
Pour les autres, je souhaitais partager le travail d'un artiste free-lance qui travaille sur Paris, et depuis peu tisse sa carrière sur la toile avec brio, partageant des conseils sous forme de vidéos sur sa propre plateforme et par l'intermédiaire de partenaires beauté.


Tout d'abord, je souhaitais vous signaler que je poste énormément de photos sur Instagram où je mets en avant les manucures que je reproduis ou crée selon mes envies. Les manucures reproduites sont associées du hastag de la youtubeuse Yoko de la chaîne Yokonailart.

La seule période de l'année que je ne risque pas de reproduire ce sont les nailart « halloween » : j'ai une sainte horreur -c'est le cas de le dire- de cette fête.

Noël va être l'occasion de poster des nail arts inspirés par ce que je vois ou le fruit de mes propres créations sans friser le kitch sapin et le père Noël sur le pouce.

Entrons donc dans le vif du sujet. Mon premier clin d'oeil ira à Pauline qui ouvert en janvier dernier son salon tout beau tout neuf. Il est situé au 28 rue des Vergetiers à Rouen, tout juste sous le Gros Horloge.

Le salon « Color Studio » aux couleurs pastel et moderne est très confortable. Pauline y assure la beauté des mains. Elle dispose d'un bar à lèvres et à ongles. Depuis le printemps 2015, elle propose un espace beauté des pieds.

Bannière sur le site de Color Studio
 
Photographie prise par le journal Paris-Normandie en janvier 2014 lors de l'ouverture du salon.
Associée à la marque O.P.I pour la manucure elle propose des poses de vernis jusqu'au semi-permanent.

Elle assure à la vente aussi des produits de la marque parisienne Miss Ferling pour la beauté des mains que les Lilloises connaissent déjà et Paul and Joe pour le maquillage.

Pour 10 Euros vous ressortez avec une jolie manucure simple et appliquée avec soin. (photo ci-dessous)

Elle dispose d'un site internet http://www.colorstudio.fr/ et d'une page facebook https://www.facebook.com/colorstudio.rouen actualisés où elle y explique les choix des marques partenaires du salon. Pauline si tu passes par là, bravo pour ton travail et ton implication pour ta clientèle. Il faut que je ménage du temps pour te voir. Bisous.

Mon 2e coup de cœur depuis un an, est dédié à Yoko. J'ai découvert son travail comme beaucoup de personnes je pense suite au visionnage sur youtube d'un tutoriel nairart de la chaîne « Gemey Maybelline » que j'ai suivi avec l'arrivée de Marie, alias EnjoyPhoenix.

Bannière de Yoko, créée par Natacha Birds.


Elle était donc une invitée de la chaîne et proposait une manucure avec une éponge pour un dégradé pastel rose de mémoire.

Suite à cette vidéo j'ai cherché à la suivre sur sa propre chaîne, à visionner le plus possible de vidéos. J'ai remarqué qu'elle tenait aussi un e-shop comme elle le dit si bien où elle revend les produits qui lui tiennent à cœur.

J'arrive plus à me reconnaître dans Yoko/ Sonia qu'au travers de Marie/EnjoyPhoenix, car nous avons le même âge.
Je faisais déjà des manucures simples avant décembre 2014 mais Yoko a développé ma curiosité vers le nail art et l'accent nail.

J'ai commencé par faire simple en reproduisant ses travaux avec des têtes d'épingles en remplacement du dotting tool, des cure-dents.

J'ai ensuite acheté des éponges à teint qui se révèlent peu efficaces pour les dégradés « I admit » puis j'ai cédé à la tentation un après midi d'avril et acheté du stripping tape, un gros tube de peinture acrylique et surtout mon premier pinceau nail art sur son e-shop.

Voici le lien eshop de Yoko

Ce qui adorable c'est qu'elle vous laisse toujours un petit mot, un bonbon parfumé -à la fraise pour ma part à chaque fois -connaît-elle mes goûts ?-mystère- et des pétales de fleurs fabriquées avec un accessoire de papeterie qui glissent de votre paquet comme des flocons de neige.

Mon premier colis de Yoko

Mon 2e colis

Ok j'ai 28 ans mais l'espace de l'instant d'ouverture du paquet, je régresse à mort -preuve en est quand j'y repense et que j'écris- je perds 20 ans d'un coup. C'est plus efficace mentalement qu'un pot de crème antirides. Bon il faut espérer -et là je m'égare- que vous ne receviez pas le même jour la taxe d'habitation car l'effet cute de Yoko est totalement annihilé en quelques secondes.

Avec l'équipement nail art fraîchemement récemment acquis, -parce que cela ne sort par du réfrigérateur -, j'ai réalisé ma première manucure inspirée de son travail au printemps avec les fleurs de cerisier de la bouteille d'Arizona. Yoko accepte que nous reproduisions son travail et est ravie du retour de ses abonnées mais à juste titre elle demande à ce que nous respections en quelque sorte le droit d'auteur en postant sous la photo le Hastag #yokonailart. J'ai obtenu 99 j'aime, une véritable fierté.

S'en ai suivi plusieurs autres : des nuages, des kiwis, des accents nail fleurs, une marinière, des pastèques, des ananas, une cerise -pas top mais c'était pour le clin d'oeil à ma BF-, le nail art back to school, Harry Potter, des petits renards, les pandas, le drapeau anglais. Je vous dispense des vernis simple avec deux couches de couleurs du moment.












J'ai développé cet été mon équipement avec un kit de plusieurs pinceaux, un dissolvant à pompe, un dotting tool, les base et top coat dont Yoko se sert pour ses manucures en ligne.

Yoko a depuis été propulsée sur la chaîne de Rose Carpet, devenant un membre du staff à part entière. Elle y a d'ailleurs reproduit un nail art spécial pour l'exposition Harry Potter une semaine après le mien et il était magnifique.

Yoko si tu passes par là je te fais des bisous. Tu inspires mon quotidien avec tes touches pastel et ta douceur et gentillesse communiquée dans tes paquets et tes vidéos.


Voilà pour mes coups de cœur Nail art du moment. Il y a très certainement des artistes free-lance que je ne cite pas faute de les connaître et de pouvoir apprécier leur travail. Si vous avez des blogueuses ou youtubeuses que vous suivez et qui vous ont donné envie de vous lancer dans le nail art, n'hésitez pas à partager vos trouvailles dans les commentaires.